Tour d’horizon de l’isolation des bâtiments intelligents

ampoule

Au cœur de la transition énergétique, le bâtiment intelligent utilise un réseau électrique communicant et connecté pour une consommation énergétique plus raisonnée. Cette construction de demain a besoin d’un système d’isolation moderne pour être plus performante. Les détails !

Le bâtiment intelligent, un habitat éco-responsable

Le bâtiment intelligent est la nouvelle tendance qui fait énormément parler d’elle sur le marché de l’immobilier. Il utilise les technologies des objets connectés afin d’assurer une consommation raisonnée. Comment fonctionne-t-il ? Quels sont ses avantages ? Comment se déroule l’isolation des bâtiments intelligents ? Découvrez toutes les réponses concernant ces bâtiments du futur !

Qu’est-ce qu’un bâtiment intelligent ?

Isolation batiments intelligents

Pour définir brièvement un bâtiment intelligent, il s’agit d’un bâtiment associant la haute technologie avec les avantages de la maison intelligente pour déboucher sur une consommation énergétique positive. L’isolation des bâtiments intelligents est ainsi plus performante étant donné son haut niveau d’efficacité énergétique. Ces bâtiments résidentiels ou bâtiments du secteur tertiaire se servent également d’un système de pilotage performant permettant d’ajuster les réglages selon les besoins des occupants. Le principal but du smart building est d’améliorer considérablement le cadre de vie en apportant plus de confort dans le logement. Il a également pour objectif de réduire la consommation d’énergie et de limiter ainsi les effets négatifs de nos actes sur l’environnement. Il est également possible de vous rendre sur cette page ENI pour en savoir plus sur les économies d'énergie qu'il est possible de faire.

Les lois concernant les nouvelles constructions

Depuis les lois Grenelle 1 et Grenelle 2, les constructeurs sont tenus de concevoir des bâtiments moins énergivores pour que la consommation énergétique soit réduite de manière optimale grâce à un réglage dépendant du nombre d’occupants. Par ailleurs, les bâtiments intelligents, soit des bâtiments basse consommation, doivent profiter d’une énergie positive. Tel est notamment le principal objectif pour 2020. L’isolation des bâtiments intelligents est un paramètre extrêmement important dans ce concept d’énergie positive. Dès à présent, il est impératif que les constructions neuves affichent une consommation énergétique de moins de 50 kWh par m² et par an. Depuis la règlementation thermique de 2012, les exigences en matière d’isolation se sont également durcies. Pour qu’un habitat intelligent soit réellement performant, il convient de lutter contre les pertes de chaleur et de trouver des solutions efficaces. De ce fait, l’isolation doit s’appuyer sur des méthodes innovantes en utilisant des isolants durables comme la laine de verre, le polyuréthane ou le polystyrène.

Fonctionnement d’un bâtiment intelligent

Le bâtiment intelligent, également appelé « smart home », utilise des systèmes immotiques afin de mieux gérer l’énergie. Fonctionnant sur le même principe que les domotiques, ces systèmes montrent déjà leur efficacité au sein des réseaux de distribution d’électricité dits « smart grids ».

Comment ça marche ?

Bénéficiant des dernières avancées technologiques, ces réseaux intelligents ont la capacité de reconnaître les pics de consommation énergétique. Ils ajustent ensuite la production et la distribution d’électricité pour ne pas gaspiller de l’énergie et pour que la fourniture d’énergie soit plus efficace. Une fois transposé au bâtiment individuel, ce concept de bâtiment intelligent assure aux occupants une meilleure gestion de l’énergie. Grâce à un système communicant, l’immeuble ou la maison est capable de produire sa propre énergie et de la redistribuer selon les demandes tout en réduisant les pertes d’énergie. Découvrez dans cette vidéo le fonctionnement d’un bâtiment intelligent :

Un bâtiment à haute efficacité énergétique

De par sa conception, le bâtiment intelligent à haute efficacité énergétique se rapproche énormément aux constructions à énergie positive. Découvrez à travers ce site les détails concernant cette efficacité énergétique. Par ailleurs, ces bâtiments intègrent des techniques de construction permettant d’atteindre cet objectif : Isolation thermique performante permettant de minimiser les pertes d’énergie et l’utilisation de la climatisation ou du chauffage. Déploiement des systèmes de ventilation dans les bâtiments intelligents afin d’optimiser la qualité de l’air. Installation de matériels de chauffage et de climatisation éco-responsables disposant de systèmes de régulation performants tels que des pompes à chaleur, des appareils fonctionnant au bois ou des équipements solaires. Production d’énergie en utilisant des sources renouvelables à l’instar des capteurs thermiques et des panneaux solaires permettant de produire une partie ou l’ensemble de l’énergie nécessaire. Mise en place d’un système domotique, un système assurant une utilisation optimale des équipements électriques et électroniques de l’habitat. Localisation raisonnée du bâtiment permettant de profiter au maximum du positionnement ainsi que des conditions climatiques étant donné que l’orientation est un élément clé.

Les avantages du bâtiment intelligent pour l’habitat

Avec les nombreux avantages que présentent les maisons connectées, le marché du bâtiment intelligent s’est rapidement développé. Voici ses principaux atouts : Des économies d’énergie : un smart building permet de réduire largement la facture énergétique grâce à une gestion optimale du chauffage et de la climatisation tout en conservant une excellente isolation. Un excellent confort de vie grâce à la domotique qui facilite la gestion des équipements de l’habitation. Les occupants bénéficient d’un meilleur confort thermique puisque les systèmes de chauffage sont connectés. Les bureaux profitent également du même confort : réglage approprié du chauffage et de la ventilation… Une sécurité optimale : tout comme dans les maisons individuelles, dans les bâtiments intelligents, les systèmes de sécurité de l’ensemble de la construction sont optimisés (réglage des alarmes, télésurveillance…). Un impact positif sur l’environnement : l’utilisation d’énergies renouvelables permet de limiter l’usage des énergies fossiles. * Un gain de temps grâce à l’automatisation de différentes commandes du bâtiment qui permet également de gérer certaines actions à distance.

L’isolation proprement dite des bâtiments intelligents

L’isolation d’un smart building est intéressante du point de vue financier. En effet, au-delà de l’aspect environnemental, elle permet de faire baisser de manière considérable la facture d’énergie. Pour être plus efficace, ce type de construction doit s’appuyer sur des méthodes innovantes en matière d’isolation.

Isolation par l’intérieur

En principe, il est possible de transformer une vieille maison en un bâtiment intelligent. L’isolation peut néanmoins être un frein étant donné qu’un habitat intelligent peut gérer facilement sa consommation énergétique, ce qui n’est pas le cas des anciens édifices. L’idéal est donc d’isoler par l’intérieur (ITI) pour que la bâtisse puisse conserver son charme extérieur. Cette solution (surtout réservée aux murs, toit et fenêtres) peut être appliquée via deux principales méthodes. La première consiste à installer une ossature le long des murs, tandis que la deuxième repose sur le système du « doublage collé ». Ce dernier consiste à coller un isolant recouvert suivi d’un revêtement type plaque de plâtre.

Isolation par l’extérieur

L’isolation thermique par l’extérieur ou ITE est surtout utilisée lors des opérations de rénovation de maisons. Elle consiste à placer un isolant permettant de couvrir l’édifice et de le revêtir pour un meilleur rendu esthétique. Il est indispensable d’installer une protection anti-filtration et anti-moisissures, ainsi qu’un pare-vapeur dans les murs. Dans le cas des constructions neuves, ce procédé requiert l’usage de matériaux modernes type blocs de coffrage assemblés à un isolant. Il existe également sur le marché des matériaux biosourcés fabriqués à partir de végétaux permettant d’isoler efficacement une maison. De plus, ces derniers affichent une faible empreinte carbone.